Comment faire pour rester un employé motivé

Tout d’abord, pour écrire cet article, je me suis appuyé sur mes propres expériences, des études ainsi que théories.

Suite à mes expériences aussi bien personnelles que professionnelles, les personnes avec qui je parle au quotidien lié à mon travail ou à mon cercle d’amis/famille, je me suis rendu compte que les personnes sont loin d’être satisfaites au travail et encore moins motivées par ce qu’elles font.

Ce sujet de réflexion en plus de ce premier constat a été accentué suite à de nombreuses études dont notamment une datant de mars 2016, une étude qui met en exergue comme quoi les Français seraient malheureux au travail.

C’est en tout cas la conclusion de l’étude effectuée sur 17 pays comptant parmi les économies les plus importantes du monde de « Steelcase » (spécialiste des fournitures de bureau) qui affirme que les travailleurs français sont globalement insatisfaits de leur environnement de travail mais également les moins impliqués dans l’exécution de leurs missions. Au contraire, les pays émergents affichent un plus haut degré de satisfaction.

Dans cette étude relayée par le site « Quartz », la France se situe en dernière position des 17 pays pris en compte. Ainsi, seuls 5% des salariés français se disent pleinement satisfaits et impliqués dans leur entreprise quand 18% d’entre eux déclarent au contraire se sentir ni satisfaits ni impliqués et de ce fait moins ou pas motivés. Ils ne seraient par ailleurs que 12% à aimer leur environnement de travail et autant à le détester.

Un des mots qui se différencie dans le titre de mon poste est « Motivé » soit par simple déduction la motivation : vaste sujet nécessitant une définition pour éviter tout quiproquo.

Selon « Jobintree » :

« La motivation est l’ensemble des facteurs déterminant l’action et le comportement d’un individu pour atteindre un objectif ou réaliser une activité. C’est la combinaison de l’ensemble des raisons conscientes ou non, collectives et individuelles, qui incitent l’individu à agir au sein d’une équipe. C’est l’un des enjeux de la fonction managériale. »

Pour expliquer ces propos et être plus explicite je vais également m’appuyer sur la théorie d’Herzberg sur la motivation de l’homme au travail :

Selon lui, les facteurs d’insatisfaction sont relatifs aux conditions de travail, les facteurs de satisfaction sont relatifs à l’épanouissement de l’individu dans son travail.

Pour ce qui est des facteurs d’insatisfaction, ces derniers sont relatifs aux conditions de travail et doivent avoir un niveau minimal de base.

  • Politique salariale
  • Conditions de travail
  • Salaire
  • Hiérarchie (supervision du travail)
  • Statut
  • Sécurité du travail

De ce fait, il pourrait donc être logique de simplement réduire au maximum les facteurs d’insatisfaction afin d’être épanoui au quotidien. En revanche, cela n’implique pas que ces éléments, en effet, pour Herzberg, la motivation ne peut pas provenir uniquement de l’élimination des facteurs d’insatisfaction.

Voici donc les éléments Les facteurs de satisfaction qui sont relatifs à l’épanouissement de l’individu dans son travail.

  • Réalisation de soi
  • Évolution de carrière
  • Autonomie
  • Responsabilités
  • Reconnaissance
  • Intérêt du travail

Afin d’être clairement épanoui au travail il y a donc un nombre important de facteurs à prendre en compte qui résulte aussi bien de ces propres actions que celle qui sont définies par autrui.

Mais donc comment faire pour arriver à ce niveau de satisfaction qui nous permettra de rester motivés au travail ?

 

  • Soyez de bonne humeur (facile à dire bien sûr) mais souvenez-vous de vos buts, vos projets et ce que vous souhaitez atteindre, sans but/projet difficile de se motiver.
  • Vérifiez vos avancées chaque semaine et analyser les en fonction.
  • Assurez-vous de vous féliciter chaque fois que vous atteignez votre but hebdomadaire, si les autres ne le font pas, faite-le car nous ne sommes jamais mieux servi que par soi-même !
  • Faites des pauses, être trop au maximum tout le temps pourrait être contreproductif et entrainer des points de rupture.
  • Ne pas être trop dur avec soi-même, l’erreur est humaine, il faut juste éviter de la faire 2 fois et d’apprendre de cette dernière.
  • Regardez et lisez des discours ou des histoires motivantes, rien de mieux pour se redonner un coup de fouet et ne pas se laisser aller !

Et puis pèle mêle, éviter les distractions qui pourraient nuire à votre efficacité, augmenter vos enjeux pour vous auto motivé, buvez du café si vous avez un coup de mou (pas trop non plus !), mettez-vous au sport, sentez-vous au travail comme chez vous !

Surtout restez positif. Quoi qu’on en dise, la motivation va de pair avec une attitude positive. Même lorsque les choses ne vont pas, n’oubliez pas de garder la tête haute et d’avancer quoiqu’il arrive.

Mettez ces éléments en place en les conjuguant avec les facteurs de motivation et en réduisant ceux liés à l’insatisfaction selon la théorie d’Herzberg et vous devriez être sur la bonne voie !!

N’hésitez pas à réagir et à donner vos « trucs et astuces », apprenons des autres !

Très bonne journée à tous.

Romain

Non classifié(e)